Le blog de Bidibule

L'industrie musicale vue par...Comment dire ... Un artiste D.I.Y.

Spidart : Les internautes vont-ils revoir leur argent ?


Spidart ne répondait pas, désormais il ne s’affiche plus. Deplus le 26 janvier 2010, Le premier site de production communautaire français a définitivement quitté la planète web. Si les déboires du label participatif a occupé la blogosphère quelques semaines, plus personne ne semble depuis s’intéresser aux victimes d’un naufrage annoncé. Pourtant une question plane encore au dessus de la scène du crime. Les internautes producteur vont-il revoir leur argent et les artistes leur master ? Le blog d’un artiste en questionnement dans un monde sans réponse a essayé d’y voir plus clair…

Que vont devenir les contenus produits (Album et clips ) par Spidart ?

Il y a quelques heures , Jessica Marquez, ex candidate de la Star Ac 1 et dont l’album a été produit sur Spidart annoncait sur sa page facebook :

« Une bien bonne nouvelle!!! Mon album m'appartient de façon officielle: il m'est restitué gratuitement par la liquidatrice, en accord avec Monsieur Claramond. Comme Jade;) ».

Ce qui vient recouper l’information qui m’a été communiqué par Xavier N. Combs lui même à Cannes la semaine dernière. Les artistes produits pourraient donc bel et bien récupérer les masters de leur enregistrement. Nous pourrions même aller jusqu’à dire qui réalisent une bonne affaire en devenant l’unique propriétaire de bandes produites avec l’argent des internautes. Si l’information venait à être confirmer, les artistes dont les enregistrements ont été produits devraient faire passer leur pourcentage de simple artistes à producteur soit de 35 % à 100% . Il leur restera cependant à assurer les frais de pressages, trouver une distribution si ils souhaitent s’aventurer sur le marché physique. Sans compter bien sûr les frais de promotion… Quoiqu’il en soit les fan producteurs ( c’était le terme employé sur Spidart ) seraient alors transformés en fan mécènes. Reste à voir si dans ce cas, les artistes concernés tenteront un renvoi d’ascenseur. (Album offert ? ou autre formule)


Pour les artistes dont l’enregistrement n’a pas encore été réalisé , levé de fond finalisée ou pas, la suite de l’aventure risque de ressembler à un retour à la case départ. Selen tente actuellement de rebondir sur My major company où elle a levé presque 10% de sa mise sur Spidart en quelques jours.

Les internautes producteur ont ils tout perdu ?

Rien ne permet encore de le dire. Mais ceux qui se sont lancé dans la production d’artiste sur SPIDART sont invité à faire parvenir une déclaration de créance au liquidateur judiciaire désigné par le tribunal de commerce de LYON. Ils ont pour cela deux mois. Ils trouverons les informations nécessaires et une lettre typeainsi que des modèles de lettre d’ouverture d’enquete et plaintes à la DDCCRF, etc … Sur le groupe facebook ACTION CO SPIDART . Un collectif réunissant les (ex)Prod', (ex)Artistest dans un intérêt commun : Echanger informations & compétences et znvisager ensemble les alternatives possibles (administratives et juridiques).



4 commentaires:

  1. CharlyEtSaDrôleDeDame a dit…
     

    Le fait que les artistes aient récupéré leur master et qu'ils en deviennent producteurs est une bonne nouvelle. Ceci dit, tu sais comme moi que l'enregistrement en studio ne comprend qu'une petite partie du montant atteint par les internautes. Pressage, Distrib, promo... C'est surtout les étapes après l'enregistrement qui faisaient la force d'une structure comme Spidart. Il y aura beau avoir dédommagement pour les internautes et artistes, rien ne pourra combler la disparition soudaine d'une équipe pro qui devait bosser le projet. Dur dur pour eux... Le fait que les internautes les aient soutenus fera-t-il pencher la balance en leur faveur pour un éventuel partenariat ailleurs ?
    En tout cas, curieux de voir la suite.
    Et bravo pour le suivi ! ;)


    Charly
    @Charly_SDDD

  2. Bidibule a dit…
     

    Oui ...certes oui, ce n'est pas un cadeau à 50 000€ mais ça reste un beau cadeau non ?

    Et puis vu comment Spidart a travaillé les artistes qui ont eu des releases, je pense que les autres ne perdent pas grand chose.

    Pour répondre à ta dernière question , je pense qu'il faut regarder du côté de Selen qui est train de rebondir sur My major company

    ++
    bidi

  3. Frédéric Neff a dit…
     

    C'est marrant de voir des liquidateurs généreux. Mais au fait, qui sont les éditeurs (propriétaire du master) chez Spidart ?

  4. Bidibule a dit…
     

    Pour avoir eu écho d'un contrat artiste, je sais qu'il y avait une clause d'édition inside...

Enregistrer un commentaire